23 juil. 2017

▼ Chronique #19 - Ne m'abandonne pas par Tahereh Mafi.

▬ NE M'ABANDONNE PAS 
(Tome 3 de la saga Insaisissable)

Auteur : Tahereh Mafi.
Editions : Michel Lafon.
Nombre de pages : 396 pages.
Genre : Dystopie.
Date de parution : 27 mars 2014.
Liens utiles : L'acheter en ligne
Ma chronique sur le tome 1
Ma chronique sur le tome 1.5
Ma chronique sur le tome 2

Résumé : Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.
Ma note : 3/5 


ATTENTION, puisqu'il s'agit du troisième tome de la saga, merci de ne pas lire mon avis sous peine d'être spoilé. 

Mon avis : Voilà que j'ai enfin terminé la trilogie d'Insaisissable et en refermant le livre, j'étais vraiment très très perplexe. Un peu déçue, aussi. J'en avais entendu tant de bien que je n'imaginais pas que le saga complète serait simplement une grosse histoire d'amour un peu bancal entre trois personnages pour un scénario vu, revu et re-revu. Vraiment, les triangles amoureux, je déteste ça. 
Mais depuis Insaisissable, c'est clair et net... JE NE VEUX PLUS JAMAIS EN LIRE DE MA VIE. 

Bon, commençons par les points positifs parce que je critique, je critique mais en vrai, y'a pas que du mauvais dans ce livre. La première des choses c'est que ENFIN Juliette se réveille et arrête de pleurnicher sur son sort et ça vraiment, ça fait du bien. Adieu la pauvre et fragile Juliette et bonjour la badass qui prend plaisir à découvrir ses pouvoirs et qui nous en met plein la vue grâce à ses jolies mains empoisonnées. D'ailleurs, on voit clairement l'évolution entre le premier et le dernier tome : il n'y a plus aucune rature dans ce troisième opus. Juliette va mieux dans sa tête, se sent plus libérée, plus elle-même et amen à ça svp. 
La deuxième, c'est forcément l'écriture. Si au début ce n'était pas facile de me faire au style de Tahereh Mafi, aujourd'hui c'est chose faite et j'aime vraiment la poésie qu'elle met dans son récit. C'est divinement bien écrit et les sentiments n'y sont que plus puissants. Rien que pour ça, j'ai très envie de découvrir d'autres livres qu'elle a écrit car je suis très curieuse de la découvrir dans un univers autre qu'Insaisissable et avec d'autres personnages (surtout d'autres personnages, ouais). Et puis, en troisième chose... Aaron Warner. Clairement pour moi c'est THE personnage de la saga, celui qui l'aura porté sur ses épaules du début jusqu'à la fin en la rendant intéressante et ô combien poignante. C'est lui qui a absolument TOUT apporté et qui m'a convaincue de terminer les trois tomes. Et rien que pour ça, je ne regrette pas. Sérieusement, c'est quand même fou de rencontrer un personnage aussi bien fait, aussi bien écrit et TELLEMENT merveilleux. Je bavais sur lui dès le premier tome, j'ai adoré le découvrir dans le tome 1.5, j'étais complètement sous son charme dans le tome 2 mais là svp... J'suis carrément amoureuse. Il est parfait. Merveilleusement compliqué, incroyablement sombre et avec un caractère et un charisme de malade. 

Mais malheureusement, j'ai trouvé que Warner n'avait absolument pas sa place dans cette trilogie. J'ai détesté Juliette, trouvé inintéressant les personnages secondaires et pensé que l'intrigue et l'action sont inexistantes. Sans déconner... Les 3/4 du livre ne parle QUE de Juliette et de ses amours. Juliette et Adam. Juliette et Warner. Et si j'adorais Kenji dans les tomes précédents parce qu'il la remettait toujours à sa place et lui remettait les pieds sur Terre en lui rappelant que MERDE, tout ne tournait pas autour des amours de madame Juliette et bah... Dans ce tome-ci, je ne l'ai pas reconnu. Juliette prétend à tout bout de champ que Kenji est son meilleur ami, qu'elle ne peut pas vivre sans lui, blabla. Mais meuf... Jamais tu t'intéresses à lui. Je parie mon bras que tu sais même pas sa couleur préférée ou sa date de naissance. A chaque fois qu'on avait droit à une conversation ou un chapitre où ils étaient ensemble, Kenji demandait comment avançait sa relation avec Warner. MAIS... MAIS... POURQUOI ? ON S'EN FOUT. Je vous rappelle que dans ce tome, c'est censé être genre THE révolution, qu'ils ont perdu tout le monde et que MERDE, on veut faire bouger les choses. Moi qui m'attendais à un tome avec de l'action comme jamais, je me retrouve à lire une romance plutôt qu'une vraie aventure dystopique. Et puis, miracle... L'action arrive mais seulement pour les 50 dernières pages. On a exterminé la menace aussi rapidement qu'elle est apparue et basta. Terminé. 
Et c'est tellement dommage. Je m'attendais à tellement mieux. J'espérais tellement mieux. Parce que l'univers a vraiment beaucoup de potentiel et c'était beaucoup trop psychologique et sentimental pour moi. 

POUR AUTANT, l'auteure a annoncé une suite de trois tomes et je pense que ça peut enfin devenir intéressant. Maintenant que Juliette est casée et amoureuse, pas de raison de tourner ça au drama, HEIN ? Donc, on aura p'tete droit à un changement et à beaucoup d'actions et une héroïne badass comme il le faut. A voir, donc. Je pense que je me laisserais quand même tenter rien que pour retrouver mon petit Aaron chouchou d'amour. *-* 

A vous qui avez lu ce troisième tome, êtes-vous d'accord avec moi ? Si non, quel a été votre ressenti ? Et lirez-vous la suite ? 

La bise,
Cam. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire